Hello mes Violettes ! Je suis contente de vous retrouver avec un nouvel article sur le thème de la Famille. J'en profite au passage pour remercier et souhaiter la bienvenue aux nouvelles/eaux abonné(e)s =D

Maman d'une Pitchoune de 18 mois, ça a changé également ma façon de blogguer! Et il est difficile de vous parler d'autre chose surtout lorsque mes journées entières sont consacrées à ce petit être adorable accroché à moi tel un petit koala!

Et lorsque j'ai un peu de temps, c'est pour lui créer de beaux albums photos, ou bien lire de nouveaux magazines tels que Science, Parents, (et toujours Femme Actuelle 😉) et prendre conseil aussi auprès de jeunes parents dans mon entourage, ou sur des forums dédiés à divers sujets sur nos bambins.  

 Mais avant tout, j'écoute mon instinct maternel! Et l'avis du Pater ;)

Bref, avec tout ça, j'avais commencé plusieurs articles enregistrés dans mes brouillons, et vous les regroupe finalement dans ce présent billet:

1. Travailler et allaiter : comment et combien de temps ?

2. La diversification alimentaire à partir de 6 mois. 

4. Les poussées dentaires

5. Comment gérer son temps libre en tant que parents.

N'hésitez pas en retour à partager vos avis et experiences de parents !

1. Travailler et allaiter : comment et combien de temps ?

 Avant ma grossesse, je travaillais en tant qu'agente administrative au sein d'une structure spécialisée pour adolescents et bénéficier également des vacances scolaires. Cela m'a permis d'ajuster mon rythme de travail au besoin, avant tout humain, de cette association, et de travailler jusqu'à mon départ en congés mat.  Puis, 3 semaines plus tard et 10kg en plus sur la balance, je donnais naissance à cette fabuleuse petite chose encore fragile, qui retient toute l'attention et fait le bonheur de toute la famille !

 

 

L'allaitement est le cadeau le plus précieux que l'on puisse offrir à son bébé et par chance, dès la maternité j'ai été très bien accompagnée et conseillée sur les bons gestes et bonnes positions pour allaiter. Cela m'a permis sans doute d'eviter ces maux désagréables tels que l'engorgement ou les crevasses du mamelon.

Les coussinets d'allaitement et les crèmes Lansinoh à base de lanoline m'ont d'ailleurs étaient très utiles !

Par malchance, si je puis dire, la Puce s'est naturellement habituer à téter au sein (à raison d'une 15aine de tétées/jour), rendant difficile les 1eres prises au biberon. Et pour ce qui est de la tétine, n'en parlons pas! C'est le seul bébé que je connaisse qui n'en a jamais eu besoin, jusqu'à ce jour!!!

A la fin de mon congés Mat en juillet, j'ai pu profiter de la periode des vacances scolaires pour apprivoiser mes nouvelles journées de Maman allaitante avant de reprendre en septembre une mission de 3 mois à temps partiel (soit 20h/semaine) afin d'aider le service à réaliser toutes les tâches administratives qu'incombent cette nouvelle rentrée.

 Avec les conseils de ma sage-femme qui me suivait depuis le début, j'ai décidé de louer le tirelait Symphony de MEDELA avec les 2 sets de pompage.

Durant mes 8 mois d'utilisation, j'en ai été très satisfaite car il est fonctionnel, silencieux et portatif.  Il stimule le sein de manière douce et efficace grâce à sa force d'aspiration ajustable.

A raison de 2 à 3 séances/semaine, et des séquences de 20min en fin de journées, je tirais entre 50 et 180ml max. Ce qui est peu mais juste assez pour une voir deux tétées. Pour conserver mon lait, j'utilisais les sachets de conservation présterilisés AVENT de Philipps, puis celles de la marque Lansinoh. 

Pour booster ma lactation qui s'était atténuée à cause de la fatigue et de la reprise du travail, j'utilisais de l'homéopathie - Ricinus Communis, des tisanes d'allaitement PICOT ou encore GIFRER. Et bien sûr une alimentation saine et variée, enrichit de fenouil, noix, noisettes, amandes et chocolat noir.

Il m'arrivait souvent de ressentir une gêne en fin de matinée, comme une alerte pour me dire qu'il était l'heure de la tétée! J'utilisais donc à ce moment là des coussinets d'allaitement de la marque Tex de chez Carrefour, pour prévenir des fuites de lait.

Pour raisons organisationnelles et géographiques, j'ai repris par la suite une autre mission à temps partiel durant 3 mois où je continue actuellement à temps plein en tant qu' assistante dans une entreprise d'import/export.

Le passage à temps plein s'est fait lorsque la Puce a eu 13 mois, ce qui me rendait plus sereine sur la coordination de ses journées déjà  bien remplies!

Comme elle, mon corps s'est rapidement habitué, et plus vite que je ne le pensais, à espacer les tétées. Je continue de lui donner le sein chaque matin puis au soir en rentrant.

Alors que je m'étais fixé l'objectif d'atteindre 18 mois d'allaitement, c'est avec fierté que je prolonge cet exploit! Et je dois dire que j'en trouve de bons avantages : bébé à toujours à porter de soi du bon lait à bonne température, bébé profite d'une vraie tétine naturelle et non en plastique; maman diminue les risques du cancer du sein #Octobrerose, maman à retrouvé sa ligne de jeune fille après l'accouchement grâce à une alimentation saine et grâce à ce nouveau sport en duo qu'est le portage ;)

 

3. La diversification alimentaire à partir de ses 6 mois. 

Comme je vous l'ai indiqué plus haut, j'ai noté de ses 6 jusqu'à ses 12 mois, tous ses petits pots que je faisais moi-même à l'aide de mon traditionnel cuit vapeur et mixeur #Nocookeo! 

Des recettes simples en compote ou purée avec des fruits et légumes de saison, sans ajouts de superflu ! Au fil des mois, j'ai modifié la texture de ses purées, afin de l'initier petit à petit aux morceaux.

J'essaie toujours de doubler les portions afin de pouvoir congeler des pots d'avance, en utilisant des bocaux en verre pour ses compotes et des sachets de congélation pour glaçon pour les bouillons de légumes. D'ailleurs en ce moment, c'est bouillon de potiron! :)

Pour stériliser ses biberons et bocaux, je les plonge 15 minutes dans une marmite d'eau bouillante, 1 fois/semaine.

Pour épaissir mes soupes et bouillons, j'ajoute quelques cuillerée de farine de manioc, dixit le tapioca.

Pour éviter le lait de vache, je préconise les produits à base de lait de chèvre et de brebis.

Et lui fait goûter differents fromages de la ferme, à pâte dure. Dont elle raffole de mimolette et de tome aux orties !

C'est toujours un plaisir de voir qu'elle apprécie (ou non) certains aliments.  Par exemple, elle préfère  les blancs de poireaux en purée mais à du mal à manger la purée de carottes.

Après plusieurs tests et association de goûts, j'ai remarqué qu'elle préfére la carotte jaune associée à de la pomme.

Maintenant, l'étape en cours est de manger seule et proprement  avec ses couverts! 

Et c'est pas du gâteau! 

4. Les poussées dentaires.

A partir de ses 5 mois, nous étions  épaté de ses progrès et nous remarquons chaque jour un avancement dans ses efforts pour se retourner, se tenir assise seule à partir de ses 8 mois, puis pour se tenir debout. C'est ainsi que nous l'aidions à marcher en lui tenant les mains, et qu'au cours de ses 12 mois, elle a su faire ses 1ers pas , sans jamais faire de 4 pattres ! Durant cette période, il y a eu le fameux cap des 8 mois où elle réclamait plus que d'habitude, les bras de Papa et Maman uniquement. Aussi, elle a eu pendant quelques jours les joues rouges, et une baisse d'appétit, 1ers signes des poussées dentaires.  Pour l'aider à surmonter les douleurs, sa girafe Sophie et son hochet de dentition lui ont été très utiles. Mais il a fallut aussi complémenter avec de l'homéopathie, c'est-à-dire avec quelques granules de Chamomilla, prescrit sous ordonnance.

Pourtant, ce n'est qu'à 12 mois et 15 jours, que sa 1ere dent du bas pointa le bout de son nez! Puis, la 2ème dent du bas et les 2 du haut ont suivi dans la foulée, pour arriver aujourd'hui à 7 dents, avec l'arrivée imminente des pré molaires et l'apprentissage du brossage des dents :)

5.Comment gérer son temps libre en tant que parents. 

Avoir du temps libre n'est pas chose facile quand on est parents. En tant que femme avant tout, jai du adapté ma routine pour garder quelques moments pour moi et notre couple. Néanmoins, ce moment précieux est propice pour réaliser certaines tâches. Voici quelques-uns de mes conseils et astuces pour optimiser son temps :

Faire les courses si possible sans bébé ou bien la semaine, là où la fréquentation dans les magasins est moins intense;

Établir des priorités;

Préparer ses vêtements la veille;

Vérifier régulièrement son sac à langer en l'approvionnant en alèses, en couches, liniment, lingettes, sérum physiologique, couverture, jouets etc.

Profiter de la sieste du bébé pour lui couper ses ongles;

En bref, une bonne anticipation et une bonne organisation permettra de gérer au mieux vos tâches récurrentes, et évitera toute source de stress. Et si vous pouvez, compter sur l'appui de la famille ou d'amis proches pour vous conseiller ou déléguer!

 C'est tout pour aujourd'hui, j'espère que cet article vous  a été utile ?

N'hésitez pas à commenter !

 

Nati.